pexels-photo-57529

A qui est adaptée la micropilule ?

L’utilisation d’un moyen contraceptif effectif en permanence constitue la protection la plus sûre pour les jeunes adultes. On pense évidemment à la pilule contraceptive, de part son taux de fiabilité de 99,5 % ainsi que la simplicité de la prise journalière.

Pourtant, même si le principe est de vous rendre non féconde, il existe différentes catégories de pilules. Les compositions en hormones ainsi que le dosage ne sont pas les mêmes.

Sachant que certaines femmes sont sensibles aux œstrogènes, les pilules qui n’en contiennent pas sont recommandées. Il existe notamment la micropilule progestative qui, comme son nom l’indique, ne contient que de la progestérone.

Vous voulez éviter certains effets secondaires des pilules hormonales combinées ?

La micropilule est peut-être la solution qui vous convient.

Ce qu’il faut savoir sur la micropilule

Egalement appelée contraception microprogestatitve, la micropilule est un mode de contraception oral caractérisé par sa composition d’une unique hormone : les progestérones de synthèse. La classification des pilules contraceptives élaborée par le site Pharamaster vous apportera des détails sur les noms et la composition des pilules progestatives.

La micropilule opère au moins deux actions contraceptives. La première est l’augmentation en volume de la glaire cervicale de manière à empêcher le passage des spermatozoïdes. La deuxième action consiste à empêcher la nidation de l’ovule. Une troisième action contraceptive est possible suivant la micropilule. Par exemple, la Cezarette bloque l’ovulation. En somme, la micropilule vous offre une protection fiable.

La micropilule a un mode d’administration particulier car elle doit être prise quotidiennement, sans l’interruption de 7 jours des pilules ordinaires. Elle se présente donc en plaquette de 28. Du reste, la micropilule se prend à heure fixe, avec une tolérance maximale de 3 à 12 heures en cas d’oubli (se référer à la notice). Au-delà de ce délai, vous présentez un risque de grossesse. Il est donc impératif de prendre d’urgence la pilule oubliée, puis d’utiliser un autre moyen de contraception en cas de relation sexuelle au cours des 7 jours suivant l’oubli.

A qui est-elle adaptée ?

En raison de sa composition, la micropilule provoque moins d’effets secondaires que les pilules contraceptives classiques. Le site ContraceptionFacile.fr la présente d’ailleurs comme une contraception occasionnant très peu de risques. Elle est conseillée aux femmes sensibles aux œstrogènes ou sujettes à de l’anxiété. Mieux encore, elle est tolérée en cas de problème de santé plus important comme le cholestérol, les phlébites, le diabète ou encore les risques cardio-vasculaires.

Nous conseillons également la prise de pilules progestatives si vous êtes fumeuses. En effet, le tabagisme n’est pas compatible avec toute contraception contenant de l’œstrogène, à l’instar des pilules oestroprogestatives, de l’anneau vaginal et des patchs. Sur le site de Fil Santé Jeunes, nous apprenons qu’une femme fumant quotidiennement un paquet de cigarettes depuis 15 ans et qui prend la pilule combinée voit son risque de décès par problème cardiaque multiplié par 5.
Enfin, la micropilule est adaptée à la femme qui allaite car le passage dans le lait est quasiment nul.

En somme, l’absence d’œstrogène dans la micropilule fait toute la différence dans son action, ses effets ainsi que sur son adaptabilité aux différents profils de femmes. Elle présente un meilleur taux de tolérance tout en affichant une efficacité prouvée. N’hésitez pas à laisser un commentaire pour partager votre expérience ou demander davantage d’informations. Enfin, pour savoir si la micropilule est la contraception qu’il vous faut, il importe de demander l’avis de votre médecin/gynécologue et de surveiller les éventuels effets secondaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *